LO TAURE ROGE

19 avr. 2019

ARLES - L'AUBERGE ESPAGNOLE

18a45f5d.

Posté par LO TAURE ROGE à 12:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 avr. 2019

TOROS DE MI-AVRIL est en vente

Couv TOROS 2093

Sommaire presse A4-n°2093

À béziers au Tabac des Arènes, av Claparède

Posté par LO TAURE ROGE à 11:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

TOUT SUR VIC : SES TOROS, SES HOMMES...

web_logo bill 3 toros

Les videos de la "Feria del Toro" 2019 de Vic sont sur :

https://clubtaurinvicois.eu/fr/campo-2019

 

fer vic

 

Posté par LO TAURE ROGE à 08:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

TARASCON - 5eme FERIA de la JOUVÈNÇO

Jouvenco 2019-2Cette novillada marquera le trentième anniversaire du retour de la tauromachie dans les arènes de la cité du Roi René. A cette occasion, le Matador Fernandez Meca, qui a été le premier novillero à renouer avec la tradition le 8 mai 1989, sera l’invité d’Honneur et le parrain de cette journée. A cette occasion également, le visuel de l’affiche est  signé par le célèbre peintre madrilène César Palacios. C’est la première fois que l’artiste espagnol signe une affiche pour une arène française.

Le cartel est donc le suivant :  6 novillos de Roland Durand pour Tibo Garcia, André Lagravère « El Galo » et un troisième novillero dont le nom sera dévoilé dans quelques semaines. 

Il sera choisi parmi les autre novilleros français à savoir Dorian Canton, « El Rafi », Baptiste Cissé, Carlos Olsina, Juan Molas, Vincent Perez, Maxime Solera, « Kike », et les nouveaux venus dans la catégorie, Adam Samira et Yon Lamothe en fonction des résultats dudébut de saison tant dans le sud-est que dans le sud-ouest. 
En matinée, il y aura une novillada sans picadors organisée par l’Ecole Taurine d’Arles, la Communauté d’Agglomération Arles Crau Camargue Montagnette et la Ville de Tarascon. (CLIQUEZ SUR L'AFFICHE POUR L'AGRANDIR)

Posté par LO TAURE ROGE à 07:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 avr. 2019

JOURNÉE DE L'ÉCOLE TAURINE DE BÉZIERS

 Un grand jour

ETBM

Posté par LO TAURE ROGE à 12:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Raphèle les Arles - TOREROS DEL FUTURO

.57155224_2138631582919866_5597657312400506880_n

Posté par LO TAURE ROGE à 12:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

.56726512_10211833288581617_642900937140076544_n

Posté par LO TAURE ROGE à 00:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

BOLSIN de BOUGE - 25 ans

Bougue-2019

Posté par LO TAURE ROGE à 00:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

ISTRES - NOUVELLE AFFICHE

Istres-e1555406017718

cliquez pour agrandir

Istres2-e1555406030969

Posté par LO TAURE ROGE à 00:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 avr. 2019

ARÈNES DE BÉZIERS - “JE VEUX LA DIRECTION DES ARENES “

 2009 E castella bautista marge hombros
Qui finalement sortira à "hombros" en 2020 / 21 *

Avec cette interview publiée par ML la "bataille" des arènes de Béziers est ouverte. Sébastien Castella met ainsi ses troupes en ordre de combat. Il y a de fortes chances qu'il en sera de même pour d'autres candidats. Tout le monde pense naturellement à Juan Bautista. Il y a de fortes chances que Castella avec ses associés  (mon parrain et mon témoin) a pris de sérieux contacts avec la Société des Arènes ; voire avec le maire de Béziers. Souhaitons que celui-ci et les membres de la Commission taurine extra municipale de Béziers se souviennent de l'article 9 et de la ligne a) : "La C.T.E.M aura pour attribution principale : a) de conseiller le Maire pour tout ce qui concerne les affaires taurines,". Car si les arènes du Plateau de Valras relèvent bien du droit privé, la municipalité a aussi en matière tauromachique et administrative son mot à dire. L'enjeu est donc de taille pour le maintien et le développement de la Tauromachie à Béziers...

lotaurerouge

 

 

 midi libre


Le matador biterrois va postuler pour prendre la direction des arènes en 2021.

Sébastien Castella veut devenir impresario des arènes. Il dévoile pour la première fois son projet et ses envies.

Pourquoi postuler maintenant comme impresario à Béziers ?
J’ai décidé que mon avenir passerait par la direction de mes arènes. C’est un devoir moral envers mon aficion et ma ville. Tout au long de ma carrière, je me suis attaché à développer des projets taurins très importants dans les arènes du monde et, notamment, les solos comme pour Haïti. Aujourd’hui, j’ai la maturité et l’expérience pour me lancer dans cette aventure qui me passionne : prendre la direction de mes arènes en 2021 à la fin du bail actuel. Je veux redonner à ma Feria tout son prestige.

Pourtant, certains vous imaginaient à Nîmes avec votre apoderado…
Ces rumeurs étaient infondées. Nîmes sont les arènes de Simon Casas, le meilleur producteur au monde. Ma volonté est de devenir le principal décideur du projet dans lequel je m’engage. La question ne s’est jamais posée. Mon envie et mon devoir sont de rendre à mon aficion tout ce qu’elle m’a donné. Pour ma première expérience d’impresario, il est naturel qu’elle se fasse dans ma ville.

Vous avez souligné la perte de public à Béziers. Comment l’expliquez-vous ?
La crise économique et l’évolution sociétale ont impacté la fréquentation, tout comme la psychose des attentats. Mes propos n’étaient surtout pas critiques envers Robert Margé qui a toujours fait les choses parfaitement à Béziers. Il a longtemps organisé de grandes ferias. Aujourd’hui, de nouvelles idées pourraient insuffler une nouvelle dynamique aux arènes.

Quelle serait votre ligne de conduite comme impresario ?
Je me suis nourri des rencontres avec les plus grands professionnels taurins et des dirigeants d’horizon divers tout au long de ma carrière. J’ai la conviction que lorsqu’on veut développer une entreprise sur la durée, il faut avoir une vision à long terme. Et accepter que, les premières années, il faille investir sans gagner d’argent. Je peux me le permettre puisque je mènerai de pair ma carrière de torero.

Diriger une entreprise ne se limite pas à confectionner des cartels…
Je peux m’appuyer sur une expérience unique pour un torero français. Je torée depuis vingt ans dans les plus grandes ferias du monde et j’ai gagné le respect de tous les professionnels. Je sais comment ils travaillent et que je dois m’entourer des meilleures compétences pour la gestion, la communication et avoir un marketing moderne et digital pour relancer la fréquentation. J’ai également plein d’idées pour développer la qualité et la créativité des cartels. Je suis convaincu que mon expérience, mon envie et mon investissement permettront de redonner tout son prestige à la Feria de Béziers.

Le mundillo biterrois évoque un projet avec la famille Margé. Quels seront vos associés?
Seule certitude, je serai le leader et le patron de ce projet. Celui qui décide de la programmation et des choix stratégiques. Quand tous les détails seront finalisés, vous comprendrez que je présenterai d’abord ce projet et mes associés au maire et aux propriétaires des arènes. Le 12 août 2000, je suis devenu matador de toros à Béziers. Je veux prendre mon alternative d’impresario en 2021. En temps voulu, je dévoilerai mon parrain et mon témoin pour cette nouvelle étape.

D’autres candidats potentiels ont la faveur de nombreux aficionados estimant que vous restez trop éloigné de votre ville…
Le grand public et mon aficion oublient trop souvent que je suis parti de Béziers pour devenir star de la tauromachie et marquer l’histoire. J’ai décidé de sacrifier ma vie pour cet objectif. J’ai un respect immense pour le maestro Nimeño II qui est rentré dans toutes les ferias. Je le mets sur un piédestal. Tous les toreros français actuels sont redevables des anciens (Alain Montcouquiol, Casas, Milian, Loré, Meca…) qui nous ont permis de faire carrière. Mais je suis le seul à m’être imposé dans la durée au-delà de nos frontières : en Espagne, au Mexique et en Amérique latine.

Vous avez en effet émigré à Séville dès votre adolescence…
J’ai sacrifié mon enfance et ma vie de famille. Pour devenir torero, je me suis également joué la vie et surmonté de nombreuses blessures. Une fois au sommet, ces sacrifices continuent. Depuis presque 15 ans, je torée 70 corridas par an en moyenne et j’enchaîne les temporadas sans pause entre l’Europe et l’Amérique du Sud. Je ne passe pas le temps que je voudrais avec mon épouse et mes deux filles. Je sacrifie du temps dans ma vie de famille et je ne suis pas à Béziers autant que je le voudrais. Tu ne peux jamais te relâcher sinon c’est le début de la fin. Je sais que mon aficion aurait aimé plus. Mais je fais rayonner Béziers à travers le monde et j’espère participer à son prestige. Je l’ai toujours dit : je suis Français et Biterrois.

Cette année, vous allez beaucoup toréer en France…
Je suis le plus heureux des hommes quand je fais un paseo en France, même dans un village où j’ai la même motivation qu’à Madrid. Ainsi, je voulais participer à l’inauguration des nouvelles arènes de Lunel. C’est important pour notre tauromachie. De même, je suis toujours touché par le soutien des aficionados biterrois qui me suivent en Espagne et même en Colombie. Je tiens à remercier tous les clubs taurins de Béziers qui m’ont énormément soutenu depuis mes débuts. Je pense notamment à la peña Oliva qui m’a offert mes premières tientas au Portugal et en Espagne. Mais aussi, je ne veux surtout pas oublier l’Union taurine, le Cercle taurin et la peña Castella qui m’ont offert des vaches et des “Camargue” pour leurs manifestations. Désormais, c’est à mon tour d’aider tous ces passionnés et même l’école taurine que j’ai rencontrée récemment.

De nombreux aficionados parient que Juan Bautista va également se présenter à la direction des arènes. Votre réaction ?
Le soleil se lève pour tout le monde. Je redirai juste qu’il faut faire preuve de respect. Ce sujet est parti de Nîmes. La catégorie qu’a donnée Simon Casas à ces arènes doit se respecter. J’estime aussi que c’est un devoir envers ma ville de redonner son lustre à la Feria de Béziers. J’ai envie de porter ce projet et je suis convaincu que j’y prendrai du plaisir. C’est une continuité professionnelle, je vais m’attacher à être plus présent sur Béziers, même si je vais poursuivre ma carrière de torero au plus haut niveau. Ce n’est pas un handicap. Bien au contraire. C’est un gros atout pour promouvoir la Feria et laisser libre cours à mon inspiration pour composer des cartels attrayants. Moi, je ne vais pas arrêter de toréer pour me présenter dans toutes les arènes de France. Béziers est ma grande ambition.

Midi-Libre 15/04/2019 Stefan GUIN  

*photo Bernard Rivière

Posté par LO TAURE ROGE à 11:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 avr. 2019

PRÉSENTATION DE LA CORRIDA DES SAINTES MARIES DE LA MER

57083446_2089273614526377_5378610982417334272_n

Le dimanche 21 avril, Sébastien Castella présentera la corrida du samedi 10 août qui se déroulera aux Saintes Maries de la Mer aux côtés du Maire de la ville, Roland Chassin, et de Marie Sara, directrice des arènes. La présentation aura lieu à partir de 20h30 à  l’Hôtel Jules César (Arles), à l’issue de la corrida de l’après-midi.

Posté par LO TAURE ROGE à 23:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

No hay billetes pour El Rafi lors de sa Fiesta Campera

 DSC_3969

Plus de 300 personnes sont venues soutenir Rafi Raucoule El Rafi à l’occasion de la 2ème Fiesta Campera de sa Peña, dimanche 14 avril au Mas du Grand Bordes à Saint Laurent d’Aigouze.

DSC_4020  DSC_4020

Dans un cadre magnifique, le jeune torero nîmois a lidié un très bon toro de la ganaderia Sainte Cécile, propriété de Michel Megias, montrant ses progrès et son évolution depuis la fin de la temporada passée.

communiqué

Posté par LO TAURE ROGE à 22:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 avr. 2019

LA SUERTE DE MATAR

56547274_1633996023410612_2407522610440044544_nLise, journaliste féministe et anticorrida, doit réaliser pour TF1 le portrait d’un torero à la réputation de séducteur irrésistible, le légendaire Manuel Ortega.

Découvrant qu’Ortega est mêlé à une affaire de meurtre, persuadée de sa culpabilité, elle profite du reportage pour enquêter sur le torero. Et se retrouve plongée au coeur d’un univers qu’elle pensait exécrer.

Mais le charisme du mystérieux torero opère à son corps défendant…


Né en 1976 dans la région de Lille, Frédéric Coudron vit à Dax et a publié une dizaine de romans policiers, les chroniques d’Alessandro Calderon. La Suerte de Matar est son premier roman au Diable vauvert.

Parution : 11 avril 2019 – Polar / Tauromachie Roman – 256 pages – 18 € – 979-10-307-0254-5
Contact : Au diable vauvert – 04 66 73 16 56 – presse@audiable.com / commercial@audiable.com

Posté par LO TAURE ROGE à 21:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

La Feria del Toro de Vic à Boujan

DSC_0062

Jeudi 11 avril au Domaine viticole Augé  (Boujan), les clubs taurins l'Aficion de Béziers et l'Aficion Torista de Boujan recevaient André Cabannes et Marcel Garzelli du Club Taurin Viçois (CTV) pour présenter les cartels de la "Feria del Toro" de Vic-Fezensac pour la Pentecôte 2019. Bernard Mula tout d'abord les remercia chaleureusement et à travers leur présence les défenseurs du Toro bravo. Michel Bouisseren, empressa de Toros Y Campo tenait à dire son estime particulièrement à Marcel Garzelli, son mentor qui le soutient dans son ambition de faire de Boujan une ville où  le Toro et l'Homme, comme à Vic, sont ceux qui combattent véritablement, procurant à l'aficionado des émotions fortes.

DSC_0059
André Cabannes, Marcel Garzelli, Bernard Mula et Michel Bouisseren

web_logo bill 3 torosDonc la salle était pleine pour écouter le sérieux, n'empêchant pas l'humour, de ces deux dirigeants Gersois se consacrant depuis des années avec d'autres Viçois - au sein de l'association CTV - de monter des cartels où "l'animal est au moins aussi important que celui qui l'affronte." Et dans l'ambiance régnant dans le Mundillo européen il n'est pas facile de monter de tels carteles. Les matadors et les novilleros, ne parlons pas des figuras, ne se bousculant pas pour voir leur nom sur l'affiche de Vic.
Ce n'est pas une question de rémunération, c'est une question la plupart du temps de courage, de désir d'affronter la férocité et la force des toros des ganaderias retenues ; car il en faut pour combattre ces bêtes retenues cette année que les présents dans la salle ont pu admirer sur l'écran : des Cebago Gago, des Dolorés Aguire, des Saltillo, des Quinta, des Partido de Resina, Pedraza de Yeltes, Flor de Jara, Los Manos, Pagès Mailhan, El Retamar. Tous impressionnants, de par leur taille et leurs armes. Quatre corridas, une novillada piquée et une non piquée devraient durant trois jours permettent aux aficionados présents aux arènes Joseph Fourniol de combler leur passion pour le Toro de Verdad, et ce face à de valeureux combattants tant à pieds qu'à cheval. Alors, amis toreristas venez découvrir une feria "torista", il y a là rien d'incompatible avec votre aficion... Et puis votre présence, notre présence réaffirmeront ainsi notre attachement à cet "Esprit du Sud" défendant et promouvant la diversité culturelle.

Vic 2019 Corrida “Doña Dolores Aguirre” Dimanche 9 juin 2019 à 18 h
Gómez Del Pilar - Javier Jiménez - Miguel Ángel Pacheco - (images Yves Pétriat)

https://www.facebook.com/142933852539786/videos/802404623457923/ Capture d’écran_2019-03-30_21-14-20

Posté par LO TAURE ROGE à 14:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 avr. 2019

Trophée occitanie 2019

.occ12k

aignan121k

Posté par LO TAURE ROGE à 13:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 avr. 2019

LES ANNEES LUC 1999 - 2015 Évocation photographique

AFFICHE VERSION MAILAprès Pierre Pouly puis Hubert Yonnet, Luc jalabert prit, avec son frère Marc, en 1999, la direction des arènes d'Arles. Durant cette période qui correspond à 17 temporadas furent organisées 118 corridas de toros et 36 novilladas avec picador, et bien sûr aussi des corridas à cheval et des novilladas sans picadors. Pendant toutes ces années, pour les seules corridas à pied, 102 matadores de toros et 48 élevages se sont succédés avec pour chacun une fréquence plus ou moins grande. Juan Bautista, 29 fois, et El Juli, 22 fois, sont les toreros le plus souvent vus, et pour les toros Miura, 11 fois, et Domingo Hernandez, 10 fois. Mais ces "Années Luc" n'ont pas été marquées que par la venue des "figuras del toreo" et des élevages dont la réputation n'est plus à faire. De nombreux toreros y ont fait leur présentation tandis que d'autres venaient à Arles une dernière fois, et il y eut beaucoup de moments forts dont on se souvient, comme les alternatives, les goyesques, les concours. Trois toros ont été indultés, tous par El Juli, 9 queues ont été coupées et à 7 reprises tous les toreros du cartel sont sortis par la grande porte. Sans toujours entrer dans les statistiques, on se souvient aussi de beaucoup de moments de grande émotion comme la corrida de S.F.Meca devant des Cebada Gago.

Tous les toreros, tous les toros, ayant foulé le sable du ruedo arlésien mériteraient d'être cités et montrés, mais les murs ne sont pas extensibles et il a bien fallu opérer des choix, résultant à la fois des évènements qui se sont produits, des exigences du photographe et de la sensibilité taurine de l'aficionado que je suis avant tout. J'ai sélectionné 72 photographies pour évoquer ces "Années Luc", étant bien conscient que des dizaines, voire des centaines, d'autres auraient pu aussi être accrochées.

Un an après la disparition de Luc et l'année où Jean Baptiste fait ses adieux en célébrant ses 20 ans d'alternative, cette évocation à laquelle je pensais depuis plusieurs années, s'imposait à moi, mais bien sûr l'histoire ne s'arrête pas là.

M.V.

Posté par LO TAURE ROGE à 23:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 avr. 2019

Samedi 6 avril 2019 - Juan Bautista soutien le futur de la Tauromachie.

6_avrilAlors qu’il se trouvait en Espagne pour visiter les différents lots de toros qui seront combattus pendant la prochaine Feria de Pâques à Arles, Juan Bautista s’est rendu également dans l'élevage de La Quinta afin de rendre visite au toro Golosino qu’il avait gracié en 2013 à Istres lors d'un seul contre six mémorable.

Là, il retrouva aussi le jeune Marco Pérez, élève prodige de l'Ecole Taurine de Salamanque (Espagne) qui avait fait sensation durant le Salon du Toro de la Feria de Pâques 2017 en toréant de façon spectaculaire. Ce jour là, le public découvrit, grâce à l'action de Juan Bautista qui lui organisa sa présentation en France, un enfant surdoué et doté d'un sens inné de la Tauromachie.

Golosino, Juan Bautista et Marco Pérez, formèrent en cet après-midi de printemps dans les près de l'élevage santacolomeño de La Quinta, un beau tableau représentant le passé, le présent et le futur, unis en faveur de la Tauromachie.

Photo et texte administration Juan Bautista

Posté par LO TAURE ROGE à 23:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

NOCHE CAMPERA CHEZ BARCELO AVEC JAVIER CORTES

image-121

Posté par LO TAURE ROGE à 18:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Aire sur l’Adour- avc les Arsouillos

..image-122

Vous pouvez désormais acheter vos places en ligne pour la novillada des Arsouillos du 1er mai prochain à Aire sur l’Adour.  http://www.arsouillos.com/la-fete-des-arsouil…/la-novillada/
Il vous suffit de suivre ce lien, de cliquer sur le bouton réserver et de vous laisser guider…

Quelques images des novillos de la ganadería Juan Luis Fraile retenus pour Aire.  Ils seront combattus par Juan Carlos Carballo MirandaMaxime Solera et Dorian Canton.

image-123-e1554971118834

Paseo à 17 heures. Une heure avant le paseo, à 16 heures, nous vous donnons rendez-vous pour le Desafío des Bandas… Une nouveauté à ne pas manquer avec pas moins de 6 groupes dans les Arènes Maurice Lauche ! Plus d’infos à venir…

Pour ce qui est de la réservation traditionnelle à l’Office de Tourisme, il vous faudra patienter jusqu’au lundi 15 avril prochain.

Photos : Ivan Gonzalez Gonzalez – Fernando Lozano Sanz

Posté par LO TAURE ROGE à 18:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,