LO TAURE ROGE

12 nov. 2018

zocato 16 11

Posté par LO TAURE ROGE à 18:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


PALMARÈS SUD-EST ET SUD-OUEST - Association des Critiques Taurins de France (ACTF)

asso critique taurinLa section sud-est de l’Association des Critiques Taurins de France (ACTF), réunie ce jour (11/11/2018) à Lunel, a établi son palmarès pour la temporada 2018.

- Meilleur matador : Emilio de Justo
- Meilleur novillero : Adrien Salenc
- Meilleur lot de toros : Victorino Martin de Nîmes.
- Meilleur lot de novillos : desierto, aucun lot complet n’ayant retenu l’attention des votants. Toutefois l’Association a salué la bonne tenue des ganaderias françaises lors des sorties de leurs pupilles.
- Prix Nimeño II récompensant une personne ou une entité ayant oeuvré en faveur de la Fiesta : Jean-Luc Couturier pour son action de promotion et de défense des encastes minoritaires, notamment Valverde et Concha y Sierra.
- Prix « Coup de Coeur » : Mathieu Vangelisti pour sa promotion de la Fiesta auprès des plus jeunes par le biais de son dispositif « Happycionado » et du Livre « Découvre la tauromachie en t’amusant ».

Les critiques taurins ont aussi souhaité rendre hommage à leur collègue Bartolome Bennassar récemment disparu ainsi qu’à Luc Jalabert qui a quitté la planète des toros au printemps dernier. 

************************************************

La section Sud-Ouest de l’Association des Critiques Taurins de France, réunie le 11 novembre à Saint-Sever, a choisi de désigner aussi Emilio de Justo comme meilleur matador de la temporada 2018 dans le Sud-Ouest de la France. Comme Juan Bautista en 2017, l’extremeño cumule donc les deux titres, ce qui en fait le triomphateur absolu de la saison dans l’hexagone.

- Le Prix Tio Pepe à la meilleure corrida revient à la ganaderia La Quinta  pour le lot lidié le 20 juillet à Mont de Marsan par Juan Bautista, Emilio de Justo et Thomas Dufau.
- Le Prix Monosabio à la meilleure novillada piquée revient quant à lui à la ganaderia de Pedraza de Yeltes pour le lot lidié à Garlin le 8 avril par Angel Jimenez, Antonio Grande et Dorian Canton.
- Le prix à la meilleure novillada sans picadors est attribué à la ganaderia du Lartet pour son excellente temporada.
- Le prix au meilleur novillero en piquée est pour Dorian Canton.
- Le prix au meilleur novillero dans la catégorie des sans picadors revient à Yon Lamothe.
- Prix spécial des Critiques Taurins pour Juan Bautista pour son solo du 14 août à Dax face à six toros d’encastes différents.
- Prix spécial également pour l’équipe médicale des arènes de Bayonne, dirigée par le Docteur Jean-François Richard, qui a sauvé la vie du matador arlésien Thomas Joubert gravement blessé le 1er septembre par un toro de Robert Margé.

Posté par LO TAURE ROGE à 13:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 nov. 2018

Rion des Landes - programme de la fiesta campéra

 AFFICHE 2018samedi 17 novembre :

18h : CONFERENCE TAURINE avec JUAN BAUTISTA (sur sa carrière de toréro) et la participation des toréros du festival.
La soirée se poursuivra par un convivial moment autour de tapas et grillades.

dimanche 18 novembre :

A partir de 9h30 devant les arènes casse croûte avec des croupions grillés (carcasses de canards gras) pastis, café

11h : GRANDE FIESTA CAMPERA avec

  • OCTAVIO CHACON
  • THOMAS DUFAU
  • ALBERTO LORENZO
  • TIBO GARCIA
  • SOLALITO

Toros et Novillos JALABERT (Arles)

Animation Harmonie municipale de Rion des Landes

13h :  GRAND REPAS DE L’AFICION servi sous chapiteau chauffé.

Au menu : garbure à volonté, lomo – riz piperade, fromage, tarte aux pommes, café

Participation aux frais:
36 € la journée entière de dimanche (casse-croûte d’accueil, spectacle taurin et repas).
33€ pour les groupes de 15 personnes et plus
28€ le spectacle, 15€ le repas (réservation conseillée)

Possibilité de logement collectif à proximité de Rion-des-Landes pour la nuit de samedi au dimanche.

Renseignements et Réservations - Peña Toro Blanco : penatoroblanco@orange.fr
Office de tourisme du Pays Tarusate :  05 58 73 39 98, tourisme.tarusate@wanadoo.fr 

Posté par LO TAURE ROGE à 10:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

08 nov. 2018

L'AFFICHE QUI GÊNE L'ALLIANCE ANTI-CORRIDA

Encore une fois, les liberticides de l'Alliance anti-corrida font pression pour que les aficionados se voient refuser leurs dons pour le Téléthon, en l'occurance le "CTPR Toros y Fiesta". Et les organisateurs du Téléthon ont suivi l'Alliance ! Pour moi le Téléthon... c'est terminé !
Demain faudra-t-il aux donateurs individuels fournir une déclaration sur l'honneur de non participation à un spectacle taurin ?

SITE DU TÉLÉTHON POUR DIRE NOTRE PENSÉE : https://www.facebook.com/Telethon/

  milhaudCOMMUNIQUE DU CTPR TOROS Y FIESTA DE MILHAUD

 Le Jeudi 29 Novembre 2018 le CTPR Toros y Fiesta devait organiser une soirée conférence avec la présence de Tibo Garcia novillero, Pascal Mailhan ganadero, Philippe Heyral de la cavalerie Heyral. Cette soirée était totalement gratuite, mais au profit du Téléthon et de l’association AFM avec une urne mise à disposition des participants pour des dons.

A la suite de pressions auprès du Téléthon au niveau national par Claire Starozinski présidente de l’Alliance Anti Corrida, le Téléthon a joué sur les mots employés sur notre affiche à savoir que nous n’avions pas d’accréditation de leur part pour utiliser ce label et donc qu’il est impossible de réaliser cette collecte. Les responsables du Téléthon nous ont demandé le retrait de cette clause sur nos campagnes de communication.
En revanche, le Téléthon accepte que nous organisions notre soirée et que nous leur versions les dons, mais de façon anonyme ou de faire un chèque au nom du club taurin mais le club ne sera pas cité parmi les donneurs. Pour le CTPR il est hors de question d’accepter cette proposition.

En conclusion, l’ensemble du bureau avec le soutien de la mairie de Milhaud, a décidé de modifier les affiches, de maintenir la soirée du jeudi 29 Novembre, les dons récoltés seront remis à une autre association caritative qui aide des enfants malades.
Le bureau regrette de ne pas pouvoir apporter son soutien au Téléthon mais ne renoncera en aucun cas à organiser cette soirée.

Nous restons à votre entière disposition pour plus d’explications.
Le bureau.

Posté par LO TAURE ROGE à 17:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 nov. 2018

L’U.T.A.A. de Séville dresse ses listes blanche et noire des ganaderias

 

logo_sevilla_taurina_272x90-1La Unión Taurina de Abonados y Aficionados de la Maestranza de Sevilla (UTAA) a communiqué, comme chaque année, son bilan des ganaderias qui ont foulé le sable de la Maestranza.

Une fois de plus il apparaît que le vrai toro a fait défaut durant cette temporada comme le montrent les listes suivantes commentées (non sans humour et sans concession) par ordre chronologique.

Liste noire (ceux qu’on ne veut plus voir).

  • Victoriano del Rio (1er avril) : toros sans trapio, sans forces, prévisibles, ennuyeux. Piques simulées. Le typique medio-toro.
  • Las Ramblas (8 avril) : corrida bien présentée. Pas de figuras au cartel. Toros sans classe, faibles. Piques simulées.
  • Matilla (13 avril) : décastés, anovillados. Tous boîteux. Un affront à la Fiesta et aux aficionados. Néfaste prestation du président Gabriel Fernández Rey qui, suite à un scandale dans les arènes à cause de la présentation d’un toro, a dû le renvoyer aux corrales qu’il l’avait accepté la veille lors du reconocimiento.
  • Garcigrande (16 avril) : toros dociles, pleins de bonté, obéissants, doux, soumis, délicats, dressés, respectueux, paisibles, agréables, bénévoles, serviables, vertueux, compatissants, candides, ternes, sensibles, … Etait-ce des toros bravos ?
  • Nuñez del Cuvillo (17 avril) : Petits. Pas de suerte de varas. Modèle idéal du medio-toro pour se faire-valoir, maniable. Triste fin pour un toro bravo.
  • El Pilar ((18 avril) : toros domestiques. Piques simulées. Faibles : deux toros renvoyés aux corrales. Ennui total.
  • Jandilla (19 avril) : mensos, décastés, faibles. Piques simulées. Un fracaso cette année encore.
  • Juan Pedro Domecq (24 avril) : Faibles, décastés. Certains épointés. Piques simulées. Chez Juan Pedro ras la casquette. Des animaux qui font plus peine que peur.
  • Matilla (29 septembre) : Petis. A moitié impotents. Décastés. Des moutons. Piques simulées. Seconde ration de ce fer pire que la première.

Liste blanche (ceux qu’on veut bien revoir). 

  • Torrestrella (11 avril) : mal présentés pour la moitié (2°, 3° et 4°), sans le physique requis pour une plaza de première catégorie. Mieux les trois autres. Justes de forces. Ce fer, malgré la présentation lors de cette feria, mérite un vote de confiance par la ligne encastée des dernières temporadas.
  • La Palmosilla (12 avril) : toros bien présentés. Piques simulées. Encastés dans la muleta et du goût des aficionados. Bons les 2°, 3°, 4° et 5°, à lidier le 6°. Nous attendons plus de forces.
  • Victorino Martin (14 avril) : dérive descendante de ce fer emblématique. Plus de faiblesse. Sans véritable entrega aux piques d’où une suerte simulée. On lui conserve encore du crédit mais la patience de l’aficionado a des limites. Nous voulons l’alchimie de Victorino père.
  • Fuente Ymbro (21 avril) : jolie corrida de type et d’armures. Certains un peu petits (2° et 4°). Ont montré de la caste. Un « mais » cependant : il doivent briller plus au cheval. Toros à soumettre et qui permettent le bon toreo. Un cartel qui pourrait être intétessant face à ces toros l’an prochain : Diego Urdiales, Emilio de Justo et Pablo Aguado.
  • Miura (22 avril) : frustrés par la présentation et le jeu. Les 2°, 3° et 4° plutôt faciles. Plus Miura les 1°, 5° et 6° pour la lidia. Bien qu’avec des hauts et des bas, ce fer est du goût des aficionados depuis toujours et il ne peut manquer.

La conclusion de l’association.

"Nous Aficionados sommes conscients que ces remarques ne serviront à rien, mais nous avons l’obligation de les formuler. pour l'année qui vient, l’empire du monopole présentera à nouveau les mêmes ganaderias avec bien peu de variations. L’aficionado continuera de déserter l’abono. Pour l’empresa mieux vaut le public occasionnel, peu connaisseur et facilement manipulable. Présidents et vétérinaires collaborent à cette mascarade. L’administration andalouse ferme les yeux sur cette dérive. La majorité de la presse suit et approuve. Voici la réalité de la scène taurine de Séville" .

Pour conclure, deux tiers des toros sont rejetés par les aficionados. Tout est dit en conclusion. Il est hélas à craindre que l’empresa tienne bien peu compte de ces avis car, comme précisé ci-dessus, de temporada en temporada, on observe peu de changements. Et l’on s’étonnera ensuite que les aficionados (les vrais) désertent les gradins !

(Article paru sur le site de L’UTAA – traduit par Paco - site Toro Bravo)

Posté par LO TAURE ROGE à 10:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


06 nov. 2018

CTPR d’ARLES - Calendrier des Activités 2019

CTPR d' ARLES

Posté par LO TAURE ROGE à 19:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Café Toro 10112018

Posté par LO TAURE ROGE à 19:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Toros de Otoño

Avant Toros Y Campo 2019, la soirée des aficionados et de leurs amis :

soirée t et campo

Posté par LO TAURE ROGE à 12:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 nov. 2018

UCTPR SUD-EST : lauréats de la temporada 2018

arton353-e1541319928898

La commission Corrida Sud-Est de l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard s’est réunie le samedi 3 novembre 2018 au Domaine Paul Ricard de Méjanes en présence de Laurent Cadène, délégué national, et d’Arnaud Frade, délégué régional. A l’issue des délibérations, les lauréats de la temporada 2018 sont :

  • Meilleur matador : Juan Bautista.
  • Meilleur lot de toros : Victorino Martin (Nîmes).
  • Meilleur novillero : Adrien Salenc.
  • Meilleur lot de novillos : Virgen Maria (Istres).
  • Meilleur novillero sans picadors : Solalito.
  • Meilleur lot de novillos sans picadors  : Olivier Fernay y sus hijas (Arles).

Deux coups de cœur ont été décernés :

  • Luc Jalabert pour son implication active dans tous les secteurs de la tauromachie.
  • Serge Reder, maire de Rodilhan, pour son soutien sans faille au traditionnel festival de sa commune.

Les trophées seront remis lors de la prochaine l’Assemblée Générale de l’UCTPR le samedi 26 janvier 2019 au Domaine de Méjanes.

Posté par LO TAURE ROGE à 11:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

CERCLE TAURIN NÎMOIS - JEUDIS DU CERCLE - Programme du XIème Cycle Culturel 2018/2019

Fly-XIcycl4 Octobre 2018 - LE MANEJO
Le quotidien de l’animal au campo - la gestion des ressources naturelles dédiée à la santé du bétail - le comportement du ganadero précède celui du toro.
Invité :
Jean-Marie Raymond,un ganadero français en terre andalouse. Ganaderia Virgen Maria.

8 Novembre 2018 - BRAVOURE, NOBLESSE, LA LOGIQUE D’UNE FUITE EN AVANT
Invité : André Viard, matador de toros, écrivain, journaliste, photographe, éditeur et auteur de la revue collection Terres Taurines, président de l’Observatoire National des Cultures Taurines.

20 Décembre 2018 - LA BRAVOURE, DE LA REPRÉSENTATION À L’IMAGINATION
De l’origine d’un concept né au XVIIe siècle, à la manière pour les acteurs du monde de la corrida de considérer et rentabiliser l’évolution du rapport entre nature et technique.
Invité :
Dominique Fournier, docteur en anthropologie sociale, chargé de recherche au CNRS / Muséum National d'Histoire Naturelle - membre de la fondation (et conseiller de la revista) des Estudios Taurinos (Maestranza de Sevilla, Universidad de Sevilla).

8 Février 2019 - LES PARADOXES DE LA BRAVOURE
Point de vue d’un aficionado
.
Invité
 : Francis Wolff, professeur émérite au département de philosophie École Normale Supérieure

7 Mars 2019 - LA BRAVOURE, CHEMIN VERS LA TOREABILITE ?
Invité :
Juan Pedro Domecq Morenés, ganaderías Juan Pedro Domecq et Parladé.

4 Avril 2019 - INITIATION A LA SÉLECTION DU TAUREAU BRAVE
Le temps d'une soirée, vivez une expérience singulière. Prenez place à côté d'un ganadero virtuel en situation de sélection et confrontez-vous au travail de sélection du taureau de combat. En suivant pas à pas les démarches réalisées dans l'intimité du campo, vous découvrez tant les stratégies et les outils utilisés de nos jours que les problématiques rencontrées chemin faisant
.
Invité :
Julien Aubert, hispaniste et passionné par la création de la bravoure, il consacre une partie de ses études à l'histoire des encastes menacés de disparition et aux techniques de sélection du taureau de combat.

                                            Contact : cercletaurin.nimois@gmail.com

04 nov. 2018

Anaïs et Lucas Miñana à l'Union taurine de Béziers

Une soirée à ne pas manquer...

toros y tapas

03 nov. 2018

ZOCATO EN TERRE BITERRE AVEC LE CT L'AFICION

zocato 16 11

Posté par LO TAURE ROGE à 09:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 nov. 2018

SOMMIÈRES - MANO A MANO C. VIALLAT - A. MONTCOUQUIOL

sommieres

Posté par LO TAURE ROGE à 16:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 nov. 2018

ARÈNES DE BÉZIERS - L'OUVRAGE VA PARTIR CHEZ L'IMPRIMEUR

couverture livre 120Les pages du livre "ARÈNES de BÉZIERS" - 120 ans de passions  - vont partir chez l'imprimeur. Cet ouvrage au format 21/29 prévu avec quatre cents pages va finalement en comporter plus de cinq cents. C'est toute l'histoire des Arènes du plateau de Valras à découvrir en trois périodes : 1897/1918 puis 1919/1944, pour terminer de 1945 à octobre 2018. Si la tauromachie occupera plus de trois cents pages, il en restera donc beaucoup pour raconter les grandes heures du lyrique, les rapports des propriétaires des arènes avec les empresas, avec la municipalité... sans oublier les moment où le sport, les variétés, la politique pénètrent sur le ruedo.

Une iconographie importante illustrera les textes écrits par des historiens, des chercheurs, des aficionados ; rien que pour la partie taurine plus  de 300 illustrations ! Les sources des différents chapitres taurins proviennent des journaux des différentes époques : l'Éclair, le Publicateur de Béziers, le Midi taurin, le Petit Méridional, Bious y Toros, Béziers républicain, le Midi libre, l'Hérault du jour, Toros... et aussi des procès-verbaux du Conseil d'administration de la Société des Arènes, de documents, ouvrages du Musée taurins et d'aficionados, fonds photographiques... Il en est de même pour les autres parties de l'ouvrage, comme la correspondance de Castelbon de Beauxhostes avec Saint-Saëns, la presse des différentes époques, des documents de collections privées...

L'ouvrage édité par les éditions du Chameau Malin (9 rue de Montmorency 34500 Béziers 06 13 05 50 05) paraîtra à la mi-décembre 2018, si son prix public à la parution est fixé à 39 € vous pouvez dés maintenant souscrire pour un exemplaire à 35 € (3 exemplaires 96 € - 5 pour 150 €)

 livre hugues_bousquet

livre hugues_buet

  flyer 2 livre

Posté par LO TAURE ROGE à 19:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

LES PAPES ET LA CORRIDA

Les anti-corrida faiephemesant flèche de tout bois se sont toujours emparés de la bulle papale de Pie V pour expliquer aux aficionados catholiques qu'ils se devaient d'obeir à leur pontife en ne se rendant plus autour des ruedos. Régulièrement, ils écrivent à des prélats, aux aumoniers des arènes pour les rappeler à leur devoir de bons chrétiens...

Suite à ces quelques lignes parues à la rubrique "Éphémérides" dans le Journal de la Ville de Béziers du 1er novembre, et afin de couper l'herbe sous les pieds des Flac et autres Colbac, triturant l'histoire au profit de leur combat liberticide, voici un court résumé historique sur cette bulle et ses suites.

Influents au sein de l'Église, les adversaires de la corrida obtiennent du pape Pie V une bulle « de Salute Gregis » ordonnant le 1er novembre 1567, au même titre que le duel, que les chrétiens à tous niveaux ne combattent les taureaux sous peine d'excommunication (un chrétien ne peut mettre sa vie en danger que pour Dieu ou son Roi). Ce qui préoccupe Pie V ce n'est pas le sort des taureaux mais celui des hommes.

Le pape suivant, Grégoire XIII transige par une bulle « Exponi Nobis » - 25 août 1575 - en levant les menaces d'excommunication dés l'instant où les jeux taurins se déroulent hors des jours de fêtes religieuses. Il maintient seulement aux deux clergés - séculier et régulier -  l'interdiction d'y assister et laisse ce droit aux laïcs.

Son successeur, Sixte V par un « bref » nuper siquidem du 13 avril 1586 rappelle à l'Université de Salamanque que les ecclésiastiques ne doivent pas assister aux fêtes taurines.

A la demande de Philippe II, le pape Clément VIII par sa bulle « Suscepti Muneris » du 13 janvier 1596, lève l'interdiction concernant le clergé séculier, le maintien pour le régulier et les jours de fêtes religieuses. Très rapidement cette dernière interdiction fût levée par l'Église d'Espagne. 

Pour être complet, signalons un bref d'Innocent XI le 21 juillet 1680 au nonce Mellini pour lui rappeler la bulle de Clément VIII et de demander au  "Roi Catholique (...) que si dans l'avenir il se trouve que ces mêmes jeux (de toros) soient données, on prenne consciencieusement des dispositions, au moins pour empêcher que le Peuple ne subisse un quelconque dommage."

Souhaitons que dans l'éphémeride de janvier du JVD soit rappelée la bulle de Clément VIII...

Posté par LO TAURE ROGE à 17:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 oct. 2018

toros du 2 novembre est en vente

TOROS_2084 TOROS_2084_sommaire

Posté par LO TAURE ROGE à 21:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Symposium du Corps des Présidents et Alguazils de corridas

Le CPAC une nécessité...

FSTF CPAC Symposium 2018 annonce 2

Posté par LO TAURE ROGE à 14:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 oct. 2018

LUNEL - COLLOQUE DES BIBLIOPHILES TAURINS DE FRANCE

DES LIVRES ET DES TEXTES...

Capture-d%u2019écran-2018-10-30-à-09

Capture-d%u2019écran-2018-10-30-à-09

Posté par LO TAURE ROGE à 19:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

AFICIONADOS A LOS TOROS RENDEZ-VOUS A LUNEL !

Capture-d%u2019écran-2018-10-30-à-09

Pour ce nouveau «Rendez-vous des Aficionados a los toros», la Ville de Lunel mêle exposition, musique, rencontre et lectures autour de la culture tauromachique.
C’est un large rendez-vous culturel autour de la culture tauromachique que la Ville de Lunel, en partenariat avec les associations Arte y Toro (Nîmes) et Les Avocats du Diable (Vauvert), propose au public lors des «Rendez-vous des Aficionados a los toros». Avec plusieurs disciplines artistiques exprimées en lien avec cette culture si particulière, ces rendez-vous permettent au public de découvrir la culture tauromachique sous plusieurs facettes.

L’exposition.

Tout d’abord direction l’Espace Louis Feuillade dont les beaux volumes et le caractère ont été confiés à l’artiste Marie-Hélène Roger, du 2 au 25 novembre. Avec une sincérité qui fait corps avec son œuvre (peinture, sculpture), Marie-Hélène Roger précise en préambule à l’exposition « Mort d’un torero » : « Quand je fais ces sculptures, je pense toujours à l’agonie du torero Ignacio Sánchez Mejías (1891-1934) blessé par le taureau Granadino dans la petite arène de Manzanares à 160 km de Madrid. Ignacio avait raconté à Federico García Lorca (1898-1936) qu’adolescent il s’exerçait à toréer à l’insu de son père, la nuit, dans un domaine de Séville. Il n’y avait pas de spectateurs mais quand il exécutait une bonne passe, il imaginait que les oliviers, agitant leurs branches dans la brise, l’applaudissaient. Dans les affres de la mort, peut-être revoit-il ces arbres. Lorca les immortalisera dans le dernier quatrain de son chant funèbre : Il tardera longtemps à naître, s’il naît un jour – un Andalou si clair, si riche d’aventure. – Je dis son élégance avec des mots qui pleurent – comme une brise triste parmi les oliviers. »

Les photographies de Patrick Colléoni «Paco», Éric Hermet, Mélanie Huertas et Joëlle Sanchez-Valat «Jualita» apportent leurs regards croisés sur la tauromachie.

Espace Louis Feuillade du 2 au 25 novembre 2018. Vernissage le 31 octobre à 19h00.

Musique.

Après la peinture et la photographie, la culture tauromachique s’exprimera en musique avec un concert des Grands élèves de l’École de Musique de Lunel et l’incontournable et précieux orchestre des arènes de Nîmes, Chicuello II.

Rendez-vous le 8 novembre à 18h30 à la salle Georges Brassens. Le concert est gratuit, sur invitation à retirer la veille à l’Espace Louis Feuillade. Nombre de places limité.

Cinéma et rencontres.

Autre moment fort de ces Rendez-vous, la soirée axée sur le cinéma. Après Manolete, c’est Luis Miguel Dominguin qui sera à l’honneur le 15 novembre à 18h30 à l’Espace Castel.En effet, l’association Arte y Toro propose la diffusion de Luis Miguel Dominguín « el número uno » un film de Marianne Lamour et Jacques Durand (édition Montparnasse).
Une rencontre en présence des deux réalisateurs et de nombreuses discussions suivront la projection. Le film de Maillé le montre pointant sa muleta suave et ses airs de déjà premier de la classe, dans sa rivalité, certains diraient son affrontement avec un Manolete finissant, et pourtant idole incontestée des années 40 ; le film de Marianne Lamour, toujours écrit par Jacques Durand, nous le désigne comme un torero scandaleux et séducteur, le meilleur de son temps, un collectionneur de stars de cinéma, un homme cultivé et orgueilleux, ami des grands de l’époque, vedette intouchable et personnage polémique, à l’image d’un monarque de l’Espagne de l’après-guerre. Le film de Marianne Lamour nous entraîne dans le sillage de celui qui, d’origine modeste et torero prodige, a collectionné les succès les plus fameux, jusqu’à ce que Antonio Ordonnez, son rival et beau-frère, lui conteste sa suprématie sous les yeux d’Hemingway et de Picasso.

Entrée libre et gratuite, sur invitation à retirer la veille à l’Espace Feuillade. Nombre de places limité.

Lectures musicales.

Daniel Saint-Lary (association Arte y Toro) fera encore vibrer l’espace Louis Feuillade avec «Des toros en toutes lettres et en notes». Avec la complicité des Avocats du Diable, ils prendront à nouveau prétexte des toros pour entraîner le public dans des histoires drôles, graves, déjantées, futuristes, désespérées, fantasmatiques, tendres et pour tout dire diablement passionnantes que fabriquent nombres d’auteurs.
Daniel Saint- Lary, lui-même auteur, trois fois finaliste du Prix Hemingway créé par les Avocats du Diable, et le comédien Philippe Béranger liront en mano a mano, des extraits des nouvelles finalistes de ce même prix 2017 et de quelques pépites dont ils ont le secret.Et parce qu’on ne change pas une équipe qui gagne, on reconduira le cartel de l’an passé. À leurs voix se mêleront cordes et cuivres, falsitas flamencas et impros bluesy d’un trio de musiciens hors pair : Gregorio Ibor Sanchez, Patrick Martinez et Thierry Daudé. À l’issue de cette soirée, les éditions Au Diable Vauvert et Atelier Baie présenteront leurs dernières nouveautés avec séance de dédicaces d’auteurs invités.

Rendez-vous le 22 novembre à 18h30 à l’Espace Louis Feuillade.- Entrée libre et gratuite sur invitation à retirer la veille à ‘Espace Feuillade. Nombre de places limité.
Renseignements : Service Culturel –  04 67 87 84 19 www.lunel.com - Plus d’informations : 04 67 87 83 69 (Service Communication) – mairie@ville-lunel.fr – www.lunel.com

Posté par LO TAURE ROGE à 19:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,