Bandeau FSTF

 Bilan de la Temporada Française 2012

Décembre 2012

Avant-propos

Depuis 1910, la Fédération des Sociétés Taurines de France défend l’éthique de la corrida et les intérêts du public aficionado. Notre rôle n’est donc pas de « bénir » l’escalafon ! Il est de dénoncer toutes les dérives mais aussi bien sûr de mettre en avant les bonnes initiatives et les mérites de ceux qui œuvrent pour la qualité et la noblesse de la corrida.

BILAN GÉNÉRAL

Notre bilan 2012, résumé aux faits notables, permet de mettre en exergue un contraste très marqué entre : la désastre des Corridas du circuit des toreros vedettes, avec leurs « toritos » sans trapio ni force et leur déroulement tout aussi catastrophique, et un bon nombre de très bonnes Corridas avec de véritables Toros de combat, sérieux, encastés et des Toreros qui ne sont pas des figuras. Voir les Corridas triomphatrices des férias et les prix décernés pour cette Temporada. La temporada 2012 a prouvé que les exigences taurines et financières des figuras ne doivent plus être acceptées. Cette année encore, la plupart des petites arènes ont été exemplaires en présentant des élevages d’encastes variés, notamment en Novillada. Les plazas de 1ère catégorie devraient être exemplaires par la présentation des toros, le sérieux du déroulement de la course (respect du règlement) et l’octroi des trophées. Ce n’est malheureusement pas souvent le cas. A noter que le nombre de points positifs est en augmentation sensible.

Parmi les points positifs, nous avons noté ;

- Trois Corridas qui marqueront l’histoire : Le solo de Fernando ROBLEÑO devant 6 ESCOLAR GIL à Céret, le solo de Javier CASTAÑO devant 6 MIURAS à Nîmes et la prestation de Jose TOMAS en solo à Nîmes ;

- L’organisation des Corridas « Toros de France » avec la mise en valeur du tercio des piques (avec la participation de la FSTF).

- Les Corridas concours qui sont d’un grand intérêt, même si la réussite n’est pas toujours présente (attention quand même aux qualités de lidiador des Toreros a engager).

- Une amélioration sensible du Tercio des piques, surtout dans les petites arènes. Des Maestros et des Picadors se sont illustrés dans ce premier tiers.

  • La bonne qualité et le nombre de Novillada sans picador. (35 grandes et petites arènes ont organisé 44 NsP)
  • Malgré le « couac » de Vic-Fezensac, ESCOLAR GIL est le triomphateur de la Temporada. Les toreros les plus remarqués on été : Ivan FANDIÑO, Fernando ROBLEÑO, Javier CASTAÑO et Alberto AGUILAR.

En négatif, nous avons principalement noté :

  • Le nombre de Novilladas piquées en chute libre ! Ce qui est grave pour l’avenir.
  • Des Toros mal présentés, faibles et le plus souvent décastés devant les toreros vedettes. Certaines de ces corridas ont été plus qu’indécentes. L’aficion a honte, elle est indignée de voir la corrida bafouée à ce point.
  • Les 6 indultos immérités, notamment deux veaux graciés en Novillada sans picador !
  • Des vueltas pas toujours mérités :18 de Toros, 6 de Novillos, mais combien étaient d’une grande bravoure à la pique ?
  • Les présidences qui obéissent autant aux toreros qu’à l’organisation (celle qui demande toujours plus de trophées, donc moins de sérieux et à terme moins de qualité !).
  • Le comportement scandaleux d’Esaú FERNANDEZ à Saint-Martin de Crau (qui mérite sanction)
  • Le public qui se lasse : de la mauvaise qualité mais surtout du manque d’émotion de nombreux toros et du prix des places.

 ****************************

NOUS DEVONS ETRE FIER DE NOTRE TAUROMACHIE !

  Bilan schématique de la temporada 2012

Dans chacune des catégories, les villes sont présentées dans l'ordre alphabétique

Villes de 1ère catégorie

+
Points positifs

-
Points négatifs

Arles

Feria de Pâques du vendredi 6 au lundi 9 avril
Bons becerros de François André vendredi matin

Bons toros de Domingo Hernandez vendredi après-midi …

Samedi après-midi, heureuse surprise avec des Comtes de Mayalde costauds pour la corrida des vétérans. Ruiz Miguel s’y est distingué.

Lundi après-midi, bonnes manières d’Ivan Fandiño devant un Palla et un Fuente Ymbro.

Maintien de la corrida-concours.

Organisatrice de 2 Novilladas sans Picador

… mais pauvres de têtes

Samedi, novillos d’Antonio Palla sans force, sans  race, sans cornes

9 septembre, honteuse corrida-concours, taureaux indignes, deux hommes sur trois insuffisants, avec certaines ganaderias curieuses dans ce type de spectacle.

Bayonne

La ville, qui est organisatrice, ne s’est pas pliée aux exigences financières et taurines des vedettes du G10 !

Belle et bonne Corrida de Cebada Gago (même si en deçà des espérances)

El Tajo et La Reina, sérieux mais en dessous des années précédentes, triomphes  de Sergio Flores et de El Juli (seul vedette à accepter ces toros)

Organisatrice de 3 Novilladas sans picador

2 septembre, novillada de Camino de Santiago faiblissime

Béziers

Dimanche 25 mars, journée taurine à Béziers
Felicitations aux Clubs Taurins Biterrois pour l’organisation d’une tienta dans les arènes pour les élèves de l’école taurine locale.

Refus des exigences d’une figura, Sébastien Castella.

Organisatrice d’une Novillada sans picador

Du 11 au 15 août feria de Béziers
Bétail faible avec des armures douteuses , profusion de trophées immérités, indulto télécommandé et ridicule à un Daniel Ruiz. Rien n’est à sauver !

Dax

8 septembre, assez bonne corrida de Fuente Ymbro, bon Fandiño.

12 août : Bonne corrida d’Escolar Gil, et  Fernando Robleño et Alberto Aguilar très bons lidiadors.

Organisatrice de 3 Novilladas sans picador

11 août, Jandilla sans trapío ni force ni caste
Comme les Zalduendo et autre Garcigrande : les bovins des figuras

Mont-de-Marsan

20 juillet, Excellente corrida de Fuente Ymbro à Mont de Marsan,
Un grand toro permet une grande faena à Matias Tejela.

22 juillet, excellent lot d’Escolar Gil. Le 5ème a pris quatre rencontres, la dernière du centre de l’arène, vuelta méritée.
Robleño héroïque. Le public montois a bien compris ce qu’il se passait.

Organisatrice d’une Novillada sans picador

Ce taureau méritait la vuelta mais il fut grâcié. Celui d’avant qui ne méritait rien, a eu une vuelta !

Les Parladé touchent le fond de la catègorie bovins des figuras

La Novillada Piquée très mal présenté

Vic-Fezensac

26 au 28 mai, Pentecôte à Vic


27 mai, matin : Maintien de la corrida-concours. Corrida-concours de six toros trés bien présentés, et le toro de Moreno de Silva qui prit avec classe cinq piques et remporta le prix; lidias d’Antonio Barrera

27 mai, après midi : 5ème corrida “ Toros de France”
Toros de Granier “La Cruz” très bien présentés dont trois fort encastés.;
Tercio des Piques comme en concours, annonce du nom des Picadors.
Prix de la FSTF attribué au picador Antonio Garcia Berbosa.

28 mai matin : Corrida de Flor de Jara

26 mai : Choix discutable d’une novillada-mixte : NSP et NP

Grosse déception de la part des Escolar Gil mal présentés et manquant de fiereza.

10 août

Corrida-concours de toros français, de l’été ; Matadors peu expérimentés pour cet exercice; horaire du paseo (21h30) tardif  pour ceux qui se déplacent de loin.

Paseo de la corrida du lundi avancé à 11h00.


Toujours ces lignes mal tracées et deux picadors en piste, sauf pour la Concours et les Granier !

Voir Nîmes (hors UVTF) en fin de page

Villes de 2ème catégorie

+
Points positifs

-
Points négatifs

Céret

14 et 15 juillet, “Céret de toros”

14 juillet : Moreno de silva, braves (17 piques,) bien présentés, encastés

15 juillet matin : Splendides novillos d’Escobar lourds et cornus

15 juillet après-midi : Escolar Gil magnifiques de trapío et de cornes avec des comportements divers mais toujours difficiles.
Monsieur Fernando Robleño domina chacun d’eux en leur appliquant la toreria la plus adapté et la plus authentique qui soit, une corrida pour le souvenir.
Vive l’ADAC ! Un exemple d’organisation.

Samedi 15 septembre
Corrida de Prieto de la Cal organisée par le club "Bous  i Cireres"
De la caste, des piques, de bons tercios d’Andersen Murillo et Tito Sandoval.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mais lot inégal et quelques cornes douteuses

Villes de 3ème catégorie

+
Points positifs

-
Points négatifs

Aignan

Choix des Baltasar Iban...

Organisatrice d’une Novillada sans picador

Faibles
Un veau du Lartet non estoqué en Novillada sans Picador à la demande du ganadero, Paul Bonnet, qui souhaitait le récupérer. Mais pas indulté, pas de mouchoir orange !
Le président qui a accepté, à tort ou à raison, ce sauvetage d'un possible reproducteur, l’a expliqué au micro mais comme souvent son message était inaudible.

Revoir la sono dans nos arènes

Aire-sur-l'Adour

Manuel Escribano , le retour

Organisatrice d’une Novillada sans picador

1er mai, Décevante novillada des héritiers de Christophe YONNET

17 juin, Présentation défaillante, cornes éclatées, et manque de caste des Pagès-Mailhan

Alès

Une feria intéressante de bout en bout

19 mai : Très bons Hoyo de la Gitana. Excellent Sergio Aguilar

20 mai, 4ème corrida toros de France Bons toros de Blohorn. Affichage des noms des picadors sur le panneau en piste.
Prix de la FSTF à Gabin Réhabi

 

Beaucaire

28 et 29 juillet,  Bonne Corrida de Lagunajanda

Organisatrice d’une Novillada sans picador

 Les toritos de La Palmosilla si peu piqués et banderillés !

Captieux

3 juin
Très bonne impression laissée par les novillos de Vicente Ruiz pour leur première présentation en France.

 

Carcassonne

 

Ni corrida, ni Novillada cette année pour des raisons confuses

Chateaurenard

Dernière corrida des Cura de Valverde espagnols

Organisatrice d’une Novillada sans picador

Des Santiago Domecq faibles, monopiqués.
Un torito gracié après 2 picotazos et une paire de banderilles !

Collioure

 

Démolition des arènes par la Municipalité !

Eauze

8 juillet, 7ème corrida “Toros de France” bien présentée
Organisatrice d’une Novillada sans picador

Toros de Jalabert décevants.
Le prix de de la FSTF au meilleur picador est resté desierto

Garlin

Samedi 28 juillet, novillada de Hoyo de la Gitana - RAS

Dimanche 15 avril
Très bons puntilleros lors de la corrida des Valdefresno !

Organisatrice d’une Novillada sans picador

Novillos de Hoyo de la Gitana très décevants

Hagetmau

6 août : Novillos de Moreno de Silva bien présentés …

Organisatrice d’une Novillada sans picador

mais très faibles.

Istres

Du 15 au 17 juin
16 juin après midi, bons Victorino Martín

15 juin : Núñez del Cuvillo  imprésentables de trapío et de cornes, faibles et monopiqués

5 août : Toros d’Adelaida Rodriguez, aux cornes douteuses et manquant de caste.

La Brède

Toros de Baltasar Iban, qui ont donné du jeu.
Triomphe de Thomas Dufau.

Organisatrice d’une Novillada sans picador

 

Lunel

Très belle et très bonne Novillada de Hubert Yonnet

 

Mauguio

3 juin 2012 : 6ème corrida toros de France  
Toros de Dos Hermanas bien présentés

Organisatrice d’une Novillada sans picador

 

Millas

12 août :
Choix des novillos de Moreno de Silva, 2ème année.
Entrega de Fabio Castañeda..

Novillada disparate de présentation et de cornes,

Mimizan

25 août : 8ème et dernière corrida “Toros de france”
L’organisation poursuit son projet malgré les menaces des antis
Public nombreux, attentif et heureux.
Prix de la FSTF au picador Jacques Monnier

Marquage erroné de l’année de naissance des toros de Camino de Santiago.
La municipalité n’a pas mis les anticorridas à distance respectable des arènes.

Mugron

9 Avril, Bon lot de Luis Algarra
Organisatrice d’une Novillada sans picador

 

Orthez

21 juillet, la journée taurine d'Orthez

Novillada de Fernando Palha, bien présentée et encastée.

Toros de Veiga Teixeira splendides et intéressants. Combat historique de Fernando Robleño au 1er toro.

Tercios de piques valorisés par attributions de prix aux meilleurs picadors.

Félicitations aux organisateurs.

 

Palavas-les-Flots

1er mai - 3ème corrida de toros de France

 

 

 

David Mora, Daniel Luque et Thomas Dufau en dessous des taureaux de Margé pourtant pas terribles.
Le prix de de la FSTF au meilleur picador est resté desierto
.


8 mai : Santiago Domecq faibles et monopiqués

Parentis

4 août :
Novillada de Valdellán bien présentée, très encastée, une vraie novillada dure.
Tercios de piques émouvants.

5 août : Choix des novillos de Flor de Jara bien présentés...

 

mais frès faibles.

Rieumes

24 juin
Bel effort et pundonor de Juán Leal qui a lidié 5 novillos, Conchi Ríos étant souffrante.

Organisatrice d’une Novillada sans picador

 

Riscle

Bonne novillada de Coquilla de Sanchez Arjona; bon sobrero du Lartet

Organisatrice d’une Novillada sans picador

 

Roquefort

15 août : Novillos de Fidel San Roman très bien présentés....

Organisatrice d’une Novillada sans picador

Faibles mais trop châtiés à la pique

15 août : NSP de l’Astarac et de Camino de Santiago faibles.

Saint-Gilles

En mars :
Remarquable organisation du Printemps des Jeunes Aficionados, avec la Coordination des clubs taurins nîmois et gardois et l’aide active de la  Ville.

24 juin, feria de la pêche et de l’abricot
Excellents becerros d’Albasserrada
Très bon toros de Cebada Gago l’après midi. Bel engagement de Manuel Escribano

 

Saintes-Maries-de-la-Mer

 15 juillet, Toros de Zalduendo

 Pluie de trophées

Saint-Martin-de-Crau

Samedi 28 avril - 2ème corrida “Toros de Fance”
Lot de Pagès Mailhan, mis à part le faiblissime 1er,solide, brave, agressif noble …

Dimanche 29 avril
Excellent Cebada Gago,trapío, cornes, caste piquante

… mais aux armures outrageusement éclatées pour ne pas dire en lambeaux.
Le prix de de la FSTF au meilleur picador est resté desierto.

Ces taureaux ont été massacrés aux piques.
Le second toro de Tomasito, embarqué du corral avec pointes intactes, est sorti en piste avec une corne gauche courte et qui saignait  !

Le comportement scandaleux d’Esaú Fernández au 6e toro devrait lui interdire pour longtemps toutes les arènes de France.

Saint-Perdon (à Mont-de-Marsan)

26 août
Novillos de Baltasar Ibán encastés avec plus de nerf que de bravoure
Le novillero vénézuelien César Valencia, plein d’alegria


mais de  présentation limite à tous les sens du mot

Saint-Sever

24 juin : Novillada de Montealto, bien présentée, dont 3 novillos encastés.

19 aout, Novillada très bien présentée de El Montecillo

Organisatrice de 2 Novilladas sans picador

 

Saint-Vincent-de-Tyrosse

22 juillet,
bons toros de la Reina-El Tajo...
Bonnes prestations de Manuel Escribano et d’Ivan Fandiño

Organisatrice d’une Novillada sans picador

 
… Mais certaines cornes discutables

Samadet

18 mars, novillos des Hermanos Martinez Pedres entretenant une tarde relativement intéressante.

Toujours un immense plaisir d’écouter la banda locale “El Violin”

Faiblesse

Tarascon

24 juin : Novillos de Blohorn bien présentés, encastés,  et un de Pagés Mailhan

Mais manquant de race, et le 5ème avec des cornes pour rejoneo

Vauvert

 

30 septembre : Présentation indigne des toros de El Vellosino., monopiqués.
Attitude également indigne des toreros.

Vergèze

Dimanche 1er avril - 1ère corrida de “Toros de France  2012”

Excellent lot de Françoise et Hubert Yonnet , trapio, classe , fiereza .

Prix de la "FSTF-Coordination des CT Nîmois-Empresa" à Gabin Réhabi.

 

Villeneuve de Marsan

 

Mardi 7 août
Cornes (?) et présentation des toros faibles de Santa Ana, pour Conde et deux français.

 
Félicitations à toutes les autres Villes qui ont organisé des Novilladas sans picador

Bougue (Bolsin)  -  Bellegarde  -  Bouillargues - Boujan sur Libron (2)  -  Castelnau Rivière Basse (Concours)  -  Fourques  -  Magescq  -  Maubourguet  -  Plaisanse du Gers  -  Rion des Landes (2)  -  Soustons - Tartas -  Vieux Boucau.

La Ville qui s’est mise hors UVTF :

Nîmes

+
Points positifs

-
Points négatifs

23 au 28 mai, feria de Nîmes
Seuls, les novillos de Virgen María (origine marquis de Domecq) ont émergé de la médiocrité.

Javier Castaño et les Miuras : Triomphe total d’un torero qui a eu l’intelligence de miser sur la qualité de la lidia.
Estocade du 1er toro a recibir… mais un recibir donné de 10 m ! Du jamais vu.

Dimanche matin 16 septembre :
D’après tous ceux qui y ont assisté. incontestable réussite de la corrida de José Tomas seul contre six . Un des points culminants de la temporada 2012 en France..

La Novillada de Fuente Ymbro en septembre

Organisatrice d’une Novillada sans picador

Les innombrables trophées nîmois sont indignes.

Victorinos
compliqués et manquant de fond,

Miuras cornicortos, de peu de force et peu de poder, braves et nobles, bien loin de leur «personnalité » légendaire,
Fuente Ymbros agressifs et décastés,

Trophées trop généreux, le scandale étant l’oreille accordée à David Mora pour un toro mort… d’un pinchazo.
Cela voudrait-il signifier, en parallèle avec les 6 indultos que nous avons enregistrée encore cette année en France, que l’estocade n’a plus aucune importance ?

Un veau de Salvador Domecq gracié en Novilada sans Picador !