Bravo aux Jeunes Aficionados Nimois dont la dénonciation des actes des anti-corrida rejoint ce que nous dénonçons sur ce blog. Une exposition, un film, un ouvrage littéraire, une conférence, une affiche, une statue… ayant comme sujet la tauromachie et les voilà écumant sur le net, les réseaux sociaux et ailleurs : « interdiction ! interdiction ! ». Les taureaux de Pi­casso, Velazquez, Goya, Dali, Cocteau, Botero, Delacroix, Gustave Doré et de tant d'autres vont-ils être retirés des yeux des citoyens pour finir brulés au milieu des arènes avec toutes les œuvres ayant trait à l'Art tauromachique  ? Allons nous laissez faire sans réagir ceux qui mettent l'animal plus haut que l'être humain ?

lotaurerouge

*********************************************************************************

capture d'écran2  communiqué :

MAIS QUI SONT VÉRITABLEMENT LES BARBARES ?

Le mot peut paraitre dur, et lourd de sens, mais il est à la hauteur du problème face auquel les aficionados des régions taurines se retrouvent confrontés depuis un certain temps, et dans l’indifférence la plus totale.

Les Jeunes Aficionados nîmois souhaitent aujourd’hui dénoncer le chantage et les menaces honteuses des antis corrida à l’encontre des grandes surfaces, commerces, cinémas, écoles ou même hôpitaux qui osent représenter matadors, toros, ou même cocardiers et raseteurs dans leurs locaux.
Les Jeunes Aficionados nîmois souhaitent rappeler aux antis corrida, ainsi qu’aux personnes confrontés à ces méthodes malsaines, que la corrida est inscrite au patrimoine immatériel culturel de notre pays, qu’elle est protégée par la loi française, et qu’elle a été déclarée constitutionnelle il y a peu !


La Tauromachie dans les régions où elle est autorisée, contribue à être un pan important de la culture locale, de son patrimoine, ainsi que de son histoire ! Il ne peut être toléré, de laisser des barbares (définition barbare : vulgaire, inculte, grossier. Synonyme : primitif), de plus totalement étrangers à nos régions, porter atteinte à notre patrimoine local, par ses affiches, peintures, ou encore fresques au nom d’une intolérance chronique symbole du modèle de pensée unique anglo-saxon qui tend à vouloir s’imposer dans nos sociétés.

Voici la liste des entreprises, ou structures ayant cédé aux menaces par mailing et phoning des antis corridas :

  • - Kinépolis Nîmes : affiche permanente 4x3 de la Féria du Toro de Beaucaire
  • - Hôpital public de Bagnols-sur-Cèze : tableau de corrida dans la salle d'attente des urgences
  • - Géant Arles : tableaux de corrida sur les murs de la cafétéria.
  • - et le dernier en date il y a 10 jours ! - Carrefour Beaucaire : deux représentations d'un taureau et d'un torero, grandeur nature.

Céder ainsi face aux menaces d’antis corrida, dont les trois quart n'habitent pas le département ni même la région, est déplorable. Les Jeunes Aficionados nîmois regrettent les décisions de ces entreprises ou acteurs régionaux de retirer les symboles des traditions de notre département face à la menace de fanatiques, et appellent au respect des traditions et de la culture locale ! Ils seront désormais extrêmement vigilants quand à la protection des symboles de la tauromachie dans notre département, les traditions taurines sont légales dans le Sud de la France, qu’on se le dise, et qu’on ne l’oublie pas !

Les Jeunes Aficionados nîmois