COLLECTIF AFICIONADOS DU SUD EST

collectif sud est

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - 18 janvier 2014 

Vendredi 17 janvier, dans les locaux de l’Union Taurine Biterroise s’est tenu la seconde réunion-débat du Collectif Aficionados du Sud Est. Celle-ci faisait suite à la première ayant eu lieu fin décembre 2013 à St Laurent d’Aigouze.

C’est donc devant prés de soixante-dix aficionados et d’aficionadas de l’ouest de l’Hérault, dont un nombre conséquents de membres de la Fédération des Clubs Taurins du Biterrois et en présence aussi d’un représentant de la Fédération des Sociétés Taurines de France, que Patrick Cusy, Benoit Gibelin, Hugues Bousquet, initiateurs du Collectif, ont présenté et mis en débat les actions à envisager en 2014, face aux actions liberticides des anti-corrida, pour promouvoir et défendre la Tauromachie, particulièrement la Corrida. 

Il s’agit, suite aux graves incidents provoqués en 2013 par les anti-corrida, comme à Rion des Landes, et particulièrement dans notre région du Sud Est, comme à Rodilhan, Lunel, Vauvert, Sète et autres lieux, de rassembler en 2014 l’ensemble du monde du Taureau pour empêcher, calmement mais fermement, les attaques déjà programmées contre la Culture Tauromachique. D’où la création de ce collectif, s’adressant à toutes les entités taurines et aux professionnels, pour ensemble montrer, tant à l’opinion publique qu’à ceux qui attaquent la Tauromachie, que l’Aficion ne laissera pas faire. Il a été rappelé que le Collectif ne met nullement en cause et ne veut se substituer à aucunes associations, coordinations, fédérations, unions du Mundillo (leur renforcement ne peut qu’être bénéfique). Il ne s’agit pas de créer une nouvelle association, mais un « lieu » permettant d’organiser activement la défense de la Corrida en liaison avec toutes les entités tauromachiques du Gard, des Bouches du Rhône, de l’Hérault, de l’Aude, des Pyrénées Orientales. 

De la réunion, comme de celle de St Laurent d’Aigouze, ressort que si remplir les gradins est bien sûr essentiel, particulièrement ceux des petites arènes, cibles privilégiées des anti-corrida, l’idée d’organiser deux grandes manifestations simultanées pour favoriser leur succès (distances, déplacements...) au Sud-Ouest et au Sud-Est du pays, est à envisager. Pour cela, les participants aux deux rencontres ont « mandaté » les trois initiateurs du Collectif Aficionados du Sud-Est à les représenter dans les différentes réunions d’entités taurines pouvant se tenir.

La proposition de faire des arènes de Rodilhan un lieu symbolique de défense de la Tauromachie pourrait être envisagée ; à condition que cela se fasse en accord et en coordination avec le Maire et les entités taurines du lieu.

L’utilisation d’internet (courriel, réseaux sociaux, web) tant pour diffuser les informations tauromachiques que d’informer les entités culturelles (librairie, galeries d’expositions, cinéma, télévisions...) et commerciales menacées par les anti-corrida doit être développée.

En fonction de la conjoncture il va de soi que l’Aficion du Sud-Est se devra de réagir calmement sans tomber dans la provocation. 

« Seules sont perdues les batailles que l'on ne livre pas ! »  

Pour le Collectif Aficionados du Sud Est
Patrick Cusy, Benoit Gibelin, Hugues Bousquet

µµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµ