banderole e t

Notons d'abord des arènes relativement bien remplies sous un soleil radieux et un vent parfois génant pour les matadors.

De ces quatre corridas je définirais : JM Manzanares méritant (2 oreilles), Sébastien.Castella (1+1) et El Juli (1) égaux à tous deux à eux mêmes, sans plus. Enrique Ponce très décevant, Manuel Escribano séduisant (1), David Galvan à suivre, Cayetano Ortiz (1+1) bien décidé, courageux et gagnant, Juan Bautista (1 et 1+1) triomphant et Javier Castano combattant...
Pour les Toros : les Daniel Ruiz plus que décevants, les Margé bien présents sur le sable mais... Les Torrestrella dangereux et intéressants ; les Miura toujours impressionnants mais pas de la "belle époque".

Concernant les novillades non-piquée, retenons Joaquim Galdos 2 oreilles (Malaga), Joao Machado 1 (Béziers) et face à un bon Margé le triomphe de Carlos Olsina  2 oreilles (Béziers). Lors de la novillade piquée, face à des novillos manquant de force Vicente Soler décroche 1 oreille (Castellon), Louis Husson 1 (Landes), et Roca Rey 1 (Pérou).

Autour d'une vingtaine d'anti corrida, ici et là, loin des 286 ayant annoncés sur facebook leur présence liberticide (et 262 peut-être) qui n'ont finalement gêné en rien le déroulement des corridas de la Feria biterroise. Mais il faudra que les pouvoirs publics se penchent sérieusement sur ces troublions bien connus pour les traiter comme des hooligans...

voir aussi sur : http://www.torofiesta.com/ et http://www.corridafrance.fr/

IMG_1599A noter une fréquentation record du musée taurin de Béziers ouvert durant la Feria. C'est dans ce lieu, le mardi 12 août après le vernissage de l’exposition photographique de Fernando Noguès Guizy, que fût dévoilée une plaque en mémoire de Michel Rouzier ayant œuvré à l’avènement de cet espace muséographique, et décédé en juin 2013.
Musée ouvert jusqu'au 31 août de 10 à 18 heures, sauf le lundi.