NOVILLADA - dimanche matin 11 Septembre

Agréable matinée avec d’abord trois novillos de Blohorn bien présentés et braves (le deuxième renverse le cavalerie) suivis de trois Luc et Marc Jalabert plus charpentés, deux poussant bien au cheval, le dernier désarçonne le piquero. Bon comportement des trois novilleros, Leo Valadez coupe une oreille à son premier, Vanegas s’arrime comme un lion pour couper une oreille à son second un toro qu’il fallait toréer, et Andy Younes rafle la mise et obtient le prix remis par la jeune aficion d’Arles après avoir coupé une oreille au dernier novillo.

andy

 

CORRIDA CONCOURS - dimanche après midi

Les trois plus jeunes élevages sortis en dernier ont été les plus intéressants de la tarde. Puerto de San Lorenzo, José Escolar Gil et Alcurrucen qui passaient d’abord se sont bien comportés, ma préférence allant à l’Alcurrucen, ce toro a eu tendance à faire ce que bon lui semblait, on n’est plus habitués à voir du pur Nuñez en piste et ma foi, ça change des Domecq habituels.

el tajo

Des trois restants, Tajo/la Reina de Joselito, Flor de Jara de Cancela et Margé de Margé, c’est sans ambages le « Tajo » qui a émergé du lot, qui a pris la quatrième pique sous la musique de Chicuelo, et qui a été récompensé d’une vuelta. Le « Flor de Jara » a été brave mais tardo au cheval, le Margé y est allé sans se faire prier et avec allegria mais n’a pas été correctement mis en suerte ni en valeur par la cuadrilla de Fortes qui pour le coup a délégué, la présidence a été débordée alors que l’on demandait une quatrième pique au régaton, les portes se sont ouvertes, puis fermées puis réouvertes avec les peons en piste pour banderiller, bref la chienlit en piste et pas de regaton ! De toute façon, le toro de Joselito a été le meilleur des six, déjà il nous avait impressionnés dans les corrales, mais ça généralement ne veut rien dire.

 aranda

 Bonne corrida concours en tous cas car les ganaderos avaient joué le jeu et envoyé du lourd, entrée moyenne, temps excellent.

- Meilleur toro : « Tajo y La Reina » n°55, 545 kg, jabonero de nom « Cronista »,
- Prix Jacques Monier à José Quinta de la cuadrilla de Morenito de Aranda,
- Prix Nimeño II au chef de lidia Morenito de Aranda.

texte Tierry Girard de la peña "El Campo" de Béziers - photos de Paco du site Toro bravo