DSC_0009

Mercredi 18 janvier dans l'enceinte du Musée Taurin de Béziers, en présence de Robert Ménard, Maire de cette ville accompagné notamment de l'adjoint à la Culture taurine Benoit d'Abbadie, la Fédération des Clubs Taurins du Biterrois (FCTB) par la voix de son nouveau président Tierry Girard présentait ses vœux à l'Aficion biterroise et à ses amis.

Michel Bousquet, président sortant de la FCTB, remercia tout d'abord les clubs fédérés pour le travail accompli ensemble durant les deux années de son mandat. Puis, tout en soulignant que la diversité entre les clubs étaient à la fois une richesse et un atout d'analyses et de discussions, celle-ci n'avait pas empêché l'activité de la fédération. Les rapports avec la Municipalité se sont renforcés, les journées taurines tout en changeant leur présentation ont continué et, cher à son cœur, un tendidos jeunes lors des Férias 2015/2016 a été mis en place. A ce sujet Michel Bousquet souhaite au sein de la FCTB à continuer d'œuvrer à son développement. Si la motion fédérale concernant l'analyse de la feria 2016 a posé quelques problèmes sur son mode de diffusion - et non sur le fond - il n'empêche qu'elle a permis de lancer le débat au sein du Mundillo biterrois, et la programmation, par l'empresa du Plateau de Valras des Victorino Martin, n'y est certainement pas étrangère… Michel Bousquet à conclu son intervention en souhaitant bonne chance à son successeur.

DSC_0016Après avoir au nom de la Fédération souhaité une bonne année 2017 à tous, Tierry Girard a profité du micro pour présenter un à un tous les clubs fédérés, du plus modeste au plus prestigieux, d'El Campo à l'Union Taurine Biterroise... ajoutant « sans oublier qu'il y a encore d’autres clubs dans Béziers qui ne sont pas fédérés et que j’invite à nous rejoindre, le Siète, la peña Nimeño 2, le club Perdigon qui a longtemps été fédéré, les aréneros des arènes qui entre parenthèses nous préparent chaque année une piste parfaite, les coraleros et puis, ce phénomène venu voici deux ans bousculer nos habitudes en montant a Boujan une féria de novilladas toriste : l’association Toros y Campo ». Puis le nouveau président devait insister pour que les membres des clubs participent encore plus nombreux aux spectacles toujours réussis et à des prix modiques.montés sur le Biterrois.

Tierry Girard termina son allocution  par ces phrases fortes: « La corrida est en danger, les mouvements sectaires, antispecistes et animalistes se font de plus en plus entendre dans les médias, ce qui me rassure c’est que désormais nous ne sommes plus seuls à être attaqués, l’élevage des canards, le foie gras, les poulets, les abattoirs, la viande de cheval, le cirque tout y passe, figurez vous que les Suisses en sont maintenant à s’interroger sur la nécessité d’ébouillanter le Homard avant de le cuisiner, peut-être faudra-t-il un jour les manger crus, avec la carapace… Il faut à tout prix rester solidaires et nombreux pour défendre notre culture, oui nous aimons le toro, oui nous vénérons le toro bravo, mais au bout du compte nous lui préfèrerons toujours l’homme contrairement à la philosophie végane qui nous propose un séjour sur la planète des singes. A cet effet, nous allons travailler dès maintenant de concert avec les affaires culturelles de la ville et Mr Benoit d'Abbadie sur l’organisation de la venue à Béziers du Musée itinérant des cultures taurines - proposé par l'Observatoire National des Cultures taurines et l'Union des Villes Taurines de France -  réalisé par André Viard.
Nous conclurons la saison par des journées taurines de catégorie avec une réception et remise des trophées à la salle Zinga Zanga.

Je nous souhaite une excellente féria de Béziers, avec des corridas qui correspondent à nos attentes. Je vous souhaite à tous de voir dans les ruedos de France d’Espagne et de Navarre des toros qui aillent au cheval, plusieurs fois, que ces mêmes toros mettent la pagaille au tercio de banderilles, et qu’ils finissent bravissimes à la muleta, je vous souhaite beaucoup de toros comme cela, qui chargent la suerte, vous donnant des frissons, vous faisant hérisser les poils, et tout ceci sous les OLÉ Y OLÉ Y OLÉ..! Bonne temporada à tous ».

DSC_0021

Pour clore cette présentation des vœux, le Maire de Béziers R. Ménard remercia la FCTB pour son travail. Rappelant son attachement et celui de la Ville à la Culture tauromachique, il souligne l'importance de la signature de la Charte « Esprit du Sud » par les maires des sept villes taurines ayant une arènes de 1ere catégorie ; édiles ayant su oublier leurs différences politiques... « Notre culture du Sud est menacée par des sectaires, par l'uniformité… sachons ensemble la défendre et la préserver » devait-il préciser.