invitation à presentation cartel 2017 (2)

MARINVendredi 24 février, en la salle des fêtes de Boujan/Libron (34), c'est devant plus de 250 personnes que Marin Laval – tout en remerciant les personnalités présentes ou représentées - ouvrait la soirée consacrée à la présentation des cartels de la 3eme édition de Toros Y Campo. C'est donc un Campo de Feria qui accueillera les aficionados et leurs amis, ainsi que tous ceux aimant l'ambiance festive à la mode de Séville : restaurant, bar et tapas, chanson et musique, flamenco et sévillane, mercado, jeux pour les enfants et fête foraine. La réussite d'un tel week-end est possible qu'avec de nombreux participants, et bien sûr grâce aux multiples sponsors…

PUBLIC

Dolores Roque représentant la présidente de la région Occitanie réaffirmait l'importance de la tauromachie, face à ceux qui bataille pour voir la fin de ce patrimoine.
Michel Bouisseron, maître
d’œuvre de la partie taurine, avec beaucoup d'émotion – partagée par la salle – évoqua la disparition de son ami, de notre ami, survenue il y a moins d'un mois, Philippe Cuillé ganadero, empresa, apoderado notamment de Manolo Vanegas.

P CUILLÉ

MICHEL BAvec passion, Michel Bouisseren appelait les présents à défendre les novilladas que trop d'empresas ont tendance à oublier. C'est là, que relève, talent et courage des futurs matadors peuvent s'exprimer, se découvrir. Il rappelait les deux autres dangers menaçant la tauromachie. Tout d'abord, dans trop de ruedos, la présence de toros de moins en moins braves, formatés pour n'avoir que de la noblesse, des lidias où la pique est insignifiante. Le toro doit être un combattant avec toute la bravoure d'un animal sauvage face au courage du matador. La seconde menace provient des animalistes pour qui l'animal étant légal de l'Homme la Tauromachie doit être abolie. La défendre, c'est aussi défendre la chasse, la pêche, la gastronomie… d'où le montage dans l'Hérault, comme dans le Gers et ailleurs, d'une association « Esprit du Sud ».

DSC_0019

Torista plus que jamais, Toros Y Campo 2017 lance le prix du Souvenir Nimeño II pour le meilleur novillero. C'est un hommage au jeune matador Nîmois qui prenait il y a 40 ans son alternative.
Faire découvrir le toro, aux jeunes et moins jeunes, c'est le but que se fixe Hérvé Gal
tier avec l'Association Française des Aficionados Practicos vendredi 30 juin à 18h avec quatre erales de chez Jean Marie Pourquier (spectacle gratuit).

6

Puis le lendemain, samedi 1er juillet, entrée dans le dur, avec la « novillada  des jeunes français » : Andy Younes, Tibo Garcia et Adrien Salenc relevant le défi d'être face a six « Los Maños » d'origine Santa Coloma.

7

Dimanche 2 juillet, Toros Y Campo rendra le matin et en fin d'après midi un hommage à travers son bétail – pas simple à obtenir - à cette grande Dame que fût Dolores Aguirre disparue en avril 2013.

9

Donc à 11 heures, quatre erales de cette ganaderia pour les jeunes - en non piquée – deux hispaniques :Christian Montoro et Carlos Carmona, deux français El Perè et El Rafi. Matinée entrant dans le cadre du 10eme Trophée « Occitanie 2017  » organisé par Chrstian Lesur du Centre Français de Tauromachie avec le soutien de Joé Gabourdes de la Coordination des clubs taurins de mes et du Gard, prix pour encourager les jeunes novilleros des différentes écoles taurines.

14

Et à la tarde morceau de choix pour la « Novillada de respect »avec des Aguire de plus de 500 kg (!) pour l'espagnol Miguel Ángel Pacheco, le mexicain Luis Manuel Castellano et le français Maxime Solera. Permettez moi d'écrire qu'ici il en faut pour oser affronter ces toros-toros...

15

Et en plus, pour faire découvrir une autre facette de la Tauromachie le landais Baptiste Bordes écartera les novillos.

GROUPE

Michel Bouisseren tenait à féliciter tous les novilleros qui descendront dans le ruedo boujanais pour combattre des toros vraiment de combat, car nombre de novilleros - apprenant les ganaderias présentes - ont préféré refuser leur présence… Il ne restait plus qu'à Gérard Abella, maire de Boujan, seule ville offrant chaque année trois ferias taurines, de remercier les organisateurs de ce week-end ne coutant rien aux contribuables boujanais.

17

Ce troisième Toros Y Campo, affilié à présent à l'Union des Clubs Taurins Paul Ricard, reste plus que jamais une feria Torista, et par les temps qui courent, l'Aficion se doit de répondre massivement « présente ! ».

AFFICHE

les organisateurs, Michel Bouisseren, Philippe Combes, Manuel Sauveplane, Gérard Abella, Marin Laval

H GALTIER TIBO SOLERA RAFI ET PERÉ

Hervé Galtier              Tibo Garcia,                   Maxime Solera             El Perè et El Rafi

un clic sur une photo l'agrandie...