PRINTEMPS-JEUNES-AFICIONADOS-2016-SAMEDI-APRES-MIDI-ATELIERS-COURSE-CAMARGUAISE-14-Anthony-Maurin-e1458408779918-800x412Un homme soupçonné d'avoir injurié à plusieurs reprises, Jacques Teissier, le curé des arènes de Nîmes a été condamné à un travail d'intérêt général... C'est le tribunal correctionnel de Toulouse qui vient d'infliger la sanction. Cet anticorrida avait reconnu le 6 juillet 2014 devant les arènes de Vauvert, le prêtre nîmois, connu pour sa passion de la tauromachie. Des paroles diffamantes, qualifiées par la justice "d'injures en raison d'une appartenance à une religion, une race", dans le cas précis des insultes ciblées par rapport à la qualité de prêtre de Jacques Teissier. Le jour des faits, la victime était accompagnée d'un ami qui a pris des photos d'un groupe qui s'opposait aux abords des arènes de Vauvert à la tenue du spectacle taurin. L'anticorrida a ensuite été facilement identifié par les enquêteurs, avant d'être renvoyé devant la juridiction pénale toulousaine, car le prévenu vit en Haute-Garonne. Outre le travail d'intérêt général, le prévenu devra s'acquitter au total de 600 euros de dommages et intérêts. "Le prêtre nîmois a décidé d'offrir cette somme à une association caritative", affirme l'avocat de l'aficion gardoise, Maître Ludovic Para.

Boris De la Cruz OBJECTIF GARD 30 mai 2017