Toros-y-CaridadC'est avec beaucoup de colère que nous apprenons que le 15 octobre est organisée la despedida du raseteur Hadrien Poujol dans les Arènes de Vauvert, date qui avait été annoncée par le Club Taurin Paul Ricard Toros y Caridad de Rodilhan depuis le 6 mars pour la réalisation de sa journée taurine annuelle. Cette manifestation basée sur la tradition camarguaise pouvait très bien se positionner sur cette date et n'était pas une concurrence directe pour notre organisation.
Hors, cette journée comprend trois tauromachies différentes : la course camarguaise, landaise et la tauromachie espagnole avec la présence de Sébastien Castella, figure incontournable.
Et c'est là que le bât blesse. Comment peut-on aujourd'hui organiser notre manifestation avec une telle concurrence, connaissant les difficultés que nous rencontrons chaques années et les obligations que nous avons vis-a-vis de la mobilisation des forces de l'ordre qui ne peuvent pas être sollicitées sur deux manifestations similaires le même jour ? Nous travaillons depuis de longs mois sur une affiche qui permette à notre festival de franchir un palier vers le très haut de manière à programmer un cartel digne de Rodilhan et de ses aficionados.
En effet, un torero français de premier plan avait l'intention de venir prêter main forte, et toréer le festival aux cotés d'autres figuras. Face à cette concurrence irrespectueuse d'un calendrier bien établi, nous nous voyons dans l'obligation de ne pas organiser notre festival annuel vu l'impossibilité de trouver une autre date.

Chers aficionados, nous ne nous verrons donc pas cette année dans le village gaulois de Rodilhan et vous donnons donc rendez vous en 2018 pour fêter les dix ans du festival.

Monsieur le Maire de Rodilhan et le Président du CTPR Toros y Caridad.

ndlr Lo Taure Roge : Ceux qui vont se frotter les mains de plaisir sont les liberticides... Alors que cette date figurait bien depuis des mois sur le calendrier de l'UVTF (http://www.uvtf.fr/lagenda/) Vauvert se tire indirectement une balle dans le pied, et plus grave elle en tire une sur la Tauromachie !