DSC9145

Dimanche 16 septembre, dans les arènes de Nîmes, après une matinée pluivieuse d'oreilles (10 plus une queue)*, c'est devant, hélas, une petite demie arène qu'Octavio Chacón (oreille et oreille), Emilio de Justo (saluts et oreille) et Pepe Moral (vuelta et oreille "de courage" et hôpital) ont combattu avec valeur les six Victorino Martin... six combats âpres dans des arènes plutôt habituées aux combats toreristas que toristas. Dans les commentaires entendus autour de moi, beaucoup d'étonnement au cours des six lidias, parfois de l'incompréhension sur le comportement des toreros face à des toros-toros ; mais là est l'essentiel : le désir de revoir de tels combattants (toreros et toros).

Après, en ouverture, quatre longues series bien templées de derechazos Pepe Moral fortement blessé - scrotum et triangle de Scarpa par le dernier Victorino (peut-être le plus intéressant), faisant preuve d'un courage proche de l'inconscience fût emmené, après avoir porté une estocade, vers l'infirmerie sous une forte ovation "To re ro ! To re ro !".

* Lea Vicens (O + O), Juan Bautista faisant ses adieux au ruedo Nimois (OO + OO) et Sébastien Castella (00 + 00 + rabo)

 

- merci à Paco de Toro Bravo pour la photo