naturelleVendredi soir, 13 septembre, au paseillo de Cadera y Chozos, se présentaient les novilleros Carlos Olsina et Javier Corosco, accompagné du rejoneador Curro Bedoya. Les novillos de Fernando Pena se revélèrent compliqués, donnant des coups de tête, avec des charges désordonnées, que le vent très présent rendait dangereux.

Après deux excellentes faénas très complètes, le Biterrois Carlos Olsina coupait deux oreilles à son premier et laissait filer les appendices du deuxième à la mort. Corosco coupait lui deux fois au premier et une fois au deuxième. Curro Bedoya quand à lui n'écoutant que le silence. Cette nouvelle puerta grande, fini de le rassurer quand à ses capacités quasi totalement retrouvées. Reste à retrouver une parfaite aisance et mobilité de sa jambe droite pour que les petits détails qui font les grandes différences à l'entrée à matar, disparaissent définitivement. Ce sera sans nul doute le principal axe de travail de cette semaine pour arriver Samedi 21, parfaitement affuté à Azuqueta de Henares, pueblo de la vallée del terror à proximité de Madrid, où il sera au paseillo avec Victor Hernandez et le rejoneador André Romero.

PM - communiqué Pena Carlos Olsina