.UVTF - ONCT - COMMUNIQUÉ

- L'éducation des enfants appartient aux parents. Si nous devions suivre les pro­pos des animalistes, et pour empêcher tout traumatisme sur l'enfant il faut d'urgence retirer de sa vue des œuvres de nos musées : Radeau de la méduse, Christ en croix et flagellés (scènes de torture), Massacres des In­nocents, de la St Bar­thélémy, Guernica, Salomé, les ta­bleaux de Jé­rôme Bosch, etc.
Qu'elle est l'influence sur le psychisme d'un enfant la vision d'une "Mater Do­lorosa polychrome", celle des stations du Chemin de croix... Si nous analy­sions (avec des yeux d'anti-taurin) la "violence" de ces œuvres reli­gieuses de­vrait on interdire l'entrée des enfants dans les églises où leur nombre n'est en rien comparable avec celui dans les arènes ?
A l'époque, pas si lointaine, où les enfants des campagnes assistaient et même par­ticipaient à l'abattage du co­chon (c'était d'ailleurs une fête), à la "mise à mort" du poulet, du canard, du lapin... cela ne provoquaient aucun trauma­tisme... Au­jourd'hui, il y a des dangers beaucoup plus graves et dange­reux pour le psy­chisme de l'enfant : précari­té, licencie­ment, chômage des pa­rents, fin de mois difficiles... pouvant aller jusqu'au di­vorce des parents, vio­lences média­tiques, certains jeux vi­deo...

taure roge jaune