Quel rapport entre la tauromachie et le 5 décembre et les jours suivants ( il n'y a qu'à modifier les dates : le 9, le 11 janvier 2020, etc ) pour notamment préserver les retraites ? 

Et bien, c'est celui de conserver un pouvoir d'achat (de retraité) déjà mis à mal, de réformes en reformes, depuis prés de 10 ans. C'est une partie de ce pouvoir d'achat qui permet d'aller aux arènes, de lire la presse et la littérature taurines, de se rendre à Dax, Vic, Arles, Alès, Carcassonne et autres villes ou villages, d'aller en Espagne... et ce pouvoir d'achat je ne tiens pas du tout à le voir encore diminuer avec une "réforme"  privilégiant avec ses points de retraite indirectement les fonds de pensions et compagnies d'assurance... Les salariés du monde des novilladas et corridas, intermittents du spectacle  - soit disant avec ce statut eux aussi taxés de privilégiés - sont naturellement concernés.

Pour cela, je serai dans les manifestations du jeudi 5 décembre et les suivantes comme je l'étais notamment en 1995.

5 des intermit