PRÉSENTATION SYNTHÉTIQUE 

Alors qu’il n’existe aucun projet gouvernemental sur le sujet et que la proposition de loi annoncée par madame Cazebonne n’est toujours pas déposée, les récentes déclarations de madame Bergé annonçant le dépôt d’amendements contre la présence des mineurs aux arènes à l'occasion d'une prochaine loi sur le bien-être animal, démontrent que l’animalisme radical est décidé à aller au bout de son projet.

Dans la longue lettre ouverte adressée à Gilles Le Gendre, le président de l’ONCT pose la question de savoir si La République En Marche, comme mesdames Bergé et Cazebonne l'y invitent, prendra la lourde responsabilité d’engager la France dans un ethnocide, "volonté d’anéantissement d’une culture au travers de toute entreprise ou action conduisant à la destruction de la culture d’un groupe », en associant  son nom à une tentative de destruction de l’identité culturelle de la communauté taurinece qui serait le cas si elle prétendait interdire la transmission inter générationnelle au sein de la communauté taurine en privant ses membres de leur autorité parentale. 

Elle se rendrait alors coupable d'un "génocide culturel", terme initialement retenu par l'ONU pour qualifier les actes commis délibérément dans l'intention d'empêcher les membres d'un groupe d'avoir des activités culturelles, pratiquant ainsi une élimination progressive dans la durée au travers d'une assimilation forcée. 

Elle ne laisserait alors d’autre alternative à la communauté taurine que d’attaquer le pays des droits de l’homme devant la Cour de Justice de l’Union Européenne pour les avoir bafoués.

ONCT

l'ethnocide en marche -

l'ethnocide en marche -2

l'ethnocide en marche -3

l'ethnocide en marche -4