119050495"Cinq militants étaient jugés en comparution immédiate mardi 22 mai, après les débordements de la manifestation du 19 mai, devant les arènes en pleine feria de Nîmes.
Cinq personnes ont été condamnées par le tribunal correctionnel, après les débordements qui se sont produits le 19 mai dernier aux abords des arènes. Ces militants anti corrida étaient notamment prévenus d'avoir commis des violences sur des policiers nationaux et municipaux. Ils étaient aussi jugés pour participation à un attroupement et pour des tags. Quatre suspects étaient dans le box des détenus. Ils avaient acceptés d'être jugés ce mardi 22 mai dans le cadre d'une comparution immédiate.

Ils ont été condamnés à des peines allant jusqu'à huit mois de prison avec sursis, et à des interdictions de séjour dans le Gard. Peu après midi, le parquet avait requis jusqu'à trois mois de prison ferme contre les militants anti-corrida. Des peines avec sursis et des interdictions de séjour avaient également été requises."

MIDI-LIBRE 22/05/2018